Chaussures d'escrime haut de gamme

14 jours pour retourner les chaussures — sans poser de questions !

Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Fencing equipment

Share

Exploration des Histoires et Techniques Uniques du Fleuret, de l’Épée et du Sabre

Azza Fencing se distingue des autres marques. Contrairement aux nombreuses autres chaussures d'escrime, Azza a été créée et développée avec connaissance, expérience et soin. Nous ne nous contentons pas de créer les meilleures chaussures d'escrime du marché pour ceux qui sont déjà dans le monde de l'escrime, mais nous nous efforçons également de développer la communauté des escrimeurs. C'est pourquoi nous allons être plus actifs sur nos articles de blog pour non seulement parler de nos produits, mais aussi partager des informations qui éduquent notre communauté sur l'histoire unique et la culture de ce sport que nous aimons et apprécions tous.

Contexte et Histoire

L'escrime se divise en trois catégories différentes. Ces catégories, ou "armes", se distinguent par des règles, des styles et des arrière-plans historiques différents. L'escrime voit le jour dans l'Empire byzantin à la fin du VIe siècle. Ces premiers combats étaient basés sur des tactiques militaires et des techniques utilisées par les Égyptiens et les Grecs. L'escrime a évolué et s'est développée dans le monde entier, chaque pays créant ses styles et pratiques uniques. Cependant, plusieurs décennies plus tard, la première compétition d'escrime se déroulera en Grande-Bretagne en 1880 lors du Grand Tournoi Militaire. Depuis lors, ce sport n'a cessé de gagner en popularité, devenant l'un des rares événements présents à chaque Jeux Olympiques modernes, les premiers ayant eu lieu à Athènes, en Grèce, en 1896.

Le Fleuret: 

Le fleuret, première arme d’escrime moderne, créé au XVIIe siècle, cette discipline se distingue des deux autres armes par son lamé métallique (veste électrique) et la bavette du masque, qui conduit l'électricité pour garantir que seuls le cou et le torse soient les seules zones ciblés valables.

En outre, l'arme est dotée d'une petite garde en forme de plaque et d'une pointe unique qui comporte un matériau isolant (généralement du ruban adhésif) afin que la lame soit isolée du lamé (gilet électrique) de l'adversaire. Au fleuret, seule la pointe de l'arme peut marquer une touche.

 

L'escrime au fleuret utilise un système de règles appelé " droit de passage " pour s'assurer qu'un seul tireur puisse marquer un point lorsque les deux adversaires se touchent simultanément et qu'une " double touche " est enregistrée.


L'Épée: 

L'épée, créée au XVIIIe siècle, est une arme opposée au fleuret. Le corps entier étant une cible valable, les épéistes sont entraînés à toucher la main, contrairement aux sabreurs, et le bas du corps, contrairement aux fleurettistes. Étant l'arme la plus lourde des trois, les lames d'épée se distinguent par leur grande coquille arrondie conçue pour protéger la main..

Contrairement au fleuret et au sabre, l'épée n'a pas de règles de "droit de passage" et lorsqu'une double touche est enregistrée, les deux tireurs gagnent un point. Les épéistes n'ont pas non plus de lamé (veste électrique) et n'utilisent que la veste d'escrime universelle que l'on trouve sous le lamé (veste électrique) des deux autres armes.

 

Le Sabre:

Le sabre est devenu populaire à la fin des années 1900, et est la dernière arme à avoir été popularisée dans ce sport. Avec la cadence la plus rapide, les touches au sabre peuvent être portées avec les côtés ou la pointe de la lame.

Une cible valide est n'importe quel endroit au-dessus de la taille, y compris la main. L'escrime au sabre utilise également des règles de « priorité » comme l'escrime au fleuret et les lamés (vestes électriques). Cependant, les Sabre lamés (vestes électriques) couvrent le torse et les bras, pas seulement le torse comme dans du papier d'aluminium.

Au sabre, les escrimeurs ne sont pas autorisés à croiser leurs pieds en avançant, contrairement aux fleurettistes et épéistes.

Pour s'adapter à cette règle, les sabreurs utilisent l'action populaire appelée "flunge" pour traverser de grandes distances lors d'une attaque.


Conclusion: 

Bien que ces trois armes aient de nombreuses différences, elles partagent un point commun : les qualités de soutien des chaussures Azza 15/14, conçues pour aider les escrimeurs de tous niveaux à atteindre leurs objectifs et leur potentiel maximal. Les chaussures 15/14 ont été créées pour répondre aux besoins des fleurettistes, épéistes et sabreurs. Des Olympiens aux Champions Nationaux, en passant par ceux qui débutent dans ce sport, les chaussures 15/14 protègent les pieds de tous dans notre communauté. Leur absorption des chocs, leur durabilité, leur protection des orteils et leur confort leur permettent de relever les défis de toute arme de prédilection. 

C'est tout pour cette semaine ! Restez à l'écoute de notre nouveau blog pour plus de mises à jour Azza et de futurs contenus !


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.